NOEL A LA HAVANE, HISTOIRE…

Merry Christmas from the Caribbean

Les traditions de noël cubaines ont emprunté au patrimoine religieux et culturel des Espagnols. Mais nous relevons trois phases dans ce processus religieux et d’acculturation.

Dans un premier temps, les coutumes sont similaires aux peuples d’Amérique Latine : l’envoi de cartes de vœux souhaitant, santé, bonheur et paix. Noël se passait en famille et amis, décoration des fenêtres, des maisons, arbre de Noël et l’échange des cadeaux. Pour le dîner le porcelet, le manioc, les ignames, le riz, les haricots noirs, les fricassés de poulets et de congre, le tout accompagné de vin, de rhum, de cidre, pour le dessert les nougats et enfin après le repas assister à la messe de minuit.

3014809-651332-jpg_2630165

D’autres crèches de Noël sont en carton ou en bois, avec des personnages de grandeur nature à l’extérieur des maisons, soit en avant sur les parterres ou sur le toit des maisons.   Ce sont ces crèches extérieures qui deviendront les « Posadas » (maisons de pension pour voyageurs). C’est devant ces crèches que les gens iront faire leur neuvaine préparatoire à la fête de Noël. Ils se rassemblent et viennent en foule dans les rues en faisant entendre les « maracas », les castagnettes, les clochettes et en chantant tout le long du trajet, des chants à L’Enfant-Jésus. A la « Posadas », on récite le chapelet, on chante et de nouveau on s’en retourne aux sons joyeux des castagnettes et des « maracas ». Les enfants ne reçoivent pas leurs cadeaux à Noël, mais seulement au Jour des Rois, le 6 janvier. Selon la légende transmise de père en fils aux enfants cubains, ce sont les trois Rois Mages venant de l’oriente (Orient) qui apportent les cadeaux aux enfants. (Oriente : à l’extrémité de l’île de Cuba, il y a une province très montagneuse portant ce nom).

La manière de commémorer Noël va changer lorsque Fidel Castro prend le pouvoir en 1959. Les fêtes religieuses sont suspendues, puis en 1969 sont officiellement supprimées, les vacances de Noël supprimées elles aussi. Mais les chrétiens continuent dans un cadre domestique à adorer le Christ et à célébrer la naissance de Jésus. Pendant 28 ans, il en sera ainsi sous le régime socialiste de Fidel Castro, le pays sombre dans l’athéisme, ce qui correspond à la deuxième phase des processus sociaux-religieux des solennités de Noël. Si la religion catholique marque un vif retrait, dans la même période se voit réhabiliter la Santéria, Une religion afro-cubaine proche des préoccupations du peuple.

13564904

En 1998, avec la venue du Pape Jean-Paul II, Noël est rétabli, de même que les religions chrétiennes ainsi que les vacances de Noël. Six ans après, les Cubains ont montré peu d’enthousiasme à célébrer les fêtes de Noël, les rues étaient comme d’habitude, les travailleurs ont juste quitté plus tôt leur travail. Quelques familles comme par le passé ont échangé des cadeaux et dîné comme autrefois, porcelet rôti, dinde farcie. La figure de Noël n’apparaissait presque exclusivement dans les zones d’ambassades et quelques maisons de la Havane, notamment dans les quartiers historiques. Toutefois, la tradition de rencontrer les parents a fonctionné comme par le passé à propos des personnes ayant la foi ou non. Quelques années après, les sapins de Noël refont une timide et touristique apparition à la Havane.

Voici un petit résumé historique de Noel à Cuba, suite à cette information ludique, toute l’équipe des PETITS CŒURS DE CUBA vous souhaite un JOYEUX NOEL !!!!!

22127310-joyeux-no-l-de-cuba-boule-de-no-l-avec-le-drapeau-banque-dimages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s